Missions

HumApp réunit les entreprises de Télécoms opérant en France, soit une cinquantaine d’entreprises employant 70 000 salariés de droit privé et représentant près de 90% du marché des Télécoms.

Les principales missions d’HumApp sont :

  • Le dialogue avec les organisations syndicales de salariés par la négociation et la conclusion de conventions et accords collectifs de travail et par la gestion des organismes paritaires de la Profession,
  • La représentation et la promotion des Télécoms auprès des Pouvoirs Publics ou de tout autre public ou institution, dans le domaine du champ social (emploi, formation, rémunération, prévention…).
  • La fourniture de données statistiques sur l’emploi dans la branche,
  • La constitution d’un lieu de concertation et d’analyses des questions sociales relevant de la branche, en général, et des adhérents, en particulier.

Nous dialoguons et entrons en action au travers de plusieurs structures paritaires instituées par la convention collective :

  • La Commission Paritaire Nationale pour l’Emploi (CPNE)
    Son action : réguler la politique de formation de la branche ;
  • La Commission Paritaire Permanente de Négociation et d’Interprétation (CPPNI)
    Son action : sous l’égide du Ministère du Travail, Commission qui négocie la convention collective et les accords de branche en vue de leur extension;
  • L’Observatoire des Métiers des Télécommunications
    Son action : assurer une veille prospective sur l’évolution des métiers du secteur, tant au plan national qu’international, afin d’anticiper leur naissance, leur transformation, voire leur obsolescence ;
  • L’AFDAS et son Pôle Paritaire Sectoriel des Télécoms :
    Son action : propose des orientations, priorités et conditions de mise en charge des actions de formation ;
  • La Commission de Suivi Santé au Travail et Prévention des Risques (CSPS)
    Son action : suivre et prévenir les évolutions des risques professionnels dans la branche ;
  • L’Association de Gestion du Paritarisme (AGP)
    Son action : gérer et veiller à la bonne utilisation de la contribution des entreprises au financement du paritarisme.